Accueil / Homepage

A PARAÎTRE

Literature, democracy and Transitional Justice. Comparative World Perspectives

Mohamed-Salah Omri and Philippe Roussin (Eds.)

Legenda- Modern Humanities Research Association-Transcript 19.

A paraître / Forthcoming – 2022

When a society emerges from authoritarian rule, and the State no longer claims a monopoly on the truth, writing becomes essential – in representing rights, calling for justice, staking claims and counter-claims over what has happened, testifying to abuse, directing collective memory, or simply resisting amnesia. Such writing is a key element of Transitional Justice, whose juridical and historical origins lie in the Nuremberg trials of 1945-46, and which has since become increasingly important in former colonies and emerging democracies. Truth and reconciliation commissions are now able to hear narrative evidence of a kind which no court would previously have considered.

This multi-disciplinary collection of essays focuses on the comparative study of literatures and testimonies written in the wake of violence and on their role in the aftermath of conflict. Scholars from the fields of literary studies, history, art, politics and philosophy engage with each other, and with case studies ranging across the world: from Algeria, Argentina, Columbia, Portugal, Rwanda, Spain, South Africa, Syria, Tunisia, Taiwan and the former Yugoslavia.

En savoir plus


 

COLLOQUE  – VENDREDI 4 JUIN 2021 – EXPÉRIENCES DU CHOC : LITTÉRATURE ET CRISES DE LA DÉMOCRATIE

Ce colloque en ligne organisé par Aix-Marseille Université, le Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL-CNRS/EHESS) / GDRI Littérature et démocratie et l’Universidad Autónoma de Madrid aura lieu le 4 juin 2021. Avec le soutien de l’UMR TELEMMe (AMU-CNRS), de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Consulter le programme.


 

PROGRAMME DU SÉMINAIRE ANNÉE 2020-2021

 

Séminaire Littérature et démocratie : Approches théoriques, comparatives et historiques (XIXe-XXIe siècles)

Année 2020-2021

Du 13 janvier 2021 au 14 avril 2021 – mercredi 18:00-20:00  105 bd Raspail (Salle 5), 75006 Paris

Responsables :  Philippe Roussin, directeur de recherche (CNRS)

En savoir plus


 

PUBLICATION

 

Post-censure(s) – Philippe Roussin, Catherine Brun (dirs.)

Revue Communications N°106, Le Seuil, 2020.

Dans la définition libérale de la démocratie qui prévaut aujourd’hui, liberté d’expression et démocratie semblent se confondre : idées et écrits doivent pouvoir circuler sans entraves. Tel est, depuis les Lumières, le récit du libéralisme, qui a souvent placé la lutte contre la censure au cœur de l’histoire du modernisme artistique et littéraire. C’est ce récit que les démocraties libérales ont opposé à la situation de la création et de l’art des régimes totalitaires, dans les périodes de guerre froide comme aujourd’hui.

Depuis plusieurs décennies, la foi dans les vertus et les bénéfices de la liberté d’expression a, pourtant, été largement remise en cause tandis que la notion de censure s’est elle-même considérablement élargie : elle ne désigne plus seulement les interdictions prononcées par l’Église ou l’État mais un processus social continu de filtrage des opinions conduisant à un conformisme idéologique et artistique. L’attention des censeurs s’est aussi déplacée de l’imprimé aux média visuels et à l’internet. Par ailleurs, les États ne sont plus désormais les seuls ni même les premiers acteurs de la censure. Enfin, dans les sociétés libérales, où l’État affiche sa neutralité en matière de mœurs, la « société civile » a surgi comme source critique et normative potentielle, modifiant le visage de la censure en la privatisant. Les exemples de pressions abondent, ces dernières années, ainsi que les poursuites intentées par diverses associations ou communautés.

C’est sans doute que nous sommes à l’ère de la « post-censure », celle des opérations civiles, médiatiques, numériques, multinationales de recouvrement ou de neutralisation de gestes créatifs, d’énoncés (fussent-ils haineux), d’informations ou d’images jugés perturbateurs et de ce fait « offensants ».

En savoir plus


PUBLICATION

 

Escribir la democracia. Literatura y transiciones democráticas – Anne-Laure Bonvalot, Anne-Laure Rebreyend et Philippe Roussin (dirs.)

Collection de la Casa de Velázquez, 2019

Cet ouvrage questionne la place et le rôle de la littérature dans les processus de transition de la troisième vague démocratique des années 1974-2005, depuis les transitions latino-américaines des années 1980 jusqu’aux expériences les plus récentes des révolutions démocratiques des printemps arabes. Les études de spécialistes venus de disciplines et d’horizons culturels divers (France, Espagne, Portugal, États-Unis, Royaume-Uni) permettent de saisir à l’échelle globale les mutations contemporaines des enjeux de la démocratisation dans le champ littéraire, et explorent la construction politique d’un monde commun dans l’expérience de la littérature.

Table des matières

Lire l’ouvrage


PUBLICATION

 

Démocratie et littérature. Expériences quotidiennes, espaces publics, régimes politiques Philippe Roussin, Sebastian Veg (dirs.)

Revue Communications N°99, Le Seuil, 2016.

Depuis quelques années, les réflexions en cours sur la démocratie permettent de poser autrement la question du rapport entre littérature et politique, dans un contexte qui n’est plus celui de la dichotomie engagement – autonomie. Il s’agit plutôt d’analyser le rôle de la littérature dans la construction sociale de l’expérience quotidienne, de l’institutionnalisation d’un ou de multiples espaces publics et du partage de normes disputées dans le cadre de régimes politiques eux-mêmes divers.
Ce numéro de Communications explore la question à partir des relations entre littérature, démocratie et espaces publics aujourd’hui. Il regroupe un ensemble de contributions qui s’attachent à autant de cas différents – France, Afrique du Sud (J. M. Coetzee), Algérie, Chine (Yan Lianke, Mo Yan), Egypte (les slogans de la révolution égyptienne), Espagne, Irlande (Joyce), Italie (groupe Wu Ming) – permettant ainsi de comparer et de traiter des littératures de pays où la démocratie est soit une réalité ancienne ou récente soit une idée incertaine.

Table des matières


PRÉSENTATION DU CARNET

Ce carnet a pour vocation de diffuser les activités et les productions du groupe de recherche international « Literature and Democracy (19th-21st centuries) ». Il est composé de 65 chercheurs et de 15 PhD de différentes disciplines (philosophes, littéraires, comparatistes, historiens et sociologues) et pays (Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Japon, Taiwan, Tunisie).

L’objectif du carnet est de développer et stabiliser un réseau scientifique international (GDRI) portant sur la littérature et la démocratie du XIXe au XXIe s. par une approche à la fois théorique, historique, comparative et interdisciplinaire. Ce carnet est donc destiné à faciliter la coopération entre les membres du groupe de recherche, à la diffusion des événements du GDRI ainsi qu’à la valorisation des travaux et des publications des membresc


ABOUT THIS SCIENTIFIC BLOG

The principal aim of this scientific blog is to facilitate the spread of the scientific activities and productions of the International Scientific Coordination Network ‘Literature & Democracy (XIXth-XXIst centuries)’. The network is composed of 65 researchers and 15 PhD from several disciplines (philosophers, literary specialists, comparatists, historians and sociologists) and states (France, Japan, Spain, Taiwan, Tunisia, United Kingdom, United States).

The objective of this blog is to develop and to stabilize an international scientific network (GDRI) concerning the literature and the democracy of the XIXth in XXIst by an at the same time theoretical, historic, comparative and interdisciplinary approach. This scientific blog is therefore intended to facilitate the cooperation between the members of the group, the distribution of the events of the GDRI, the valuation of the works and the publications of the members.