Calendrier / Schedule | 2017

  • La littérature en contexte non-démocratique aujourd’hui: nouveaux supports, nouveaux outils de contrôle International

Conference organised in Paris, spring 2017 Project Co-ordinator: Sebastian VEG, directeur d’études EHESS

  • Subalternity, Estrangement and Democracy

Study day organised in Paris, June/July 2017 Project Co-ordinator : Tiphaine Samoyault, Pr Littérature générale et comparée, CERC, Université de la Sorbonne Nouvelle

The recent migration of the notion of estrangement (« ostranenie ») from a technique of art first analysed by Russian formalists towards the realms of history and politics corresponds to the current crisis of the scholarly disciplines and the critical thinking about the ‘other’ or dealing with the ‘other’. This notion appears to allow the introduction of the question of literature and history taking charge of the speech of the “voiceless”, the “subordinates”. Who is entitled to speak for the other? How can one to “speak for” the voiceless and give silenced others a voice? What is the “good distance” (C. Ginzburg, Nine reflections on Distance, 2002). By putting the accent on the untranslatable space of the different powers in which the « subordinates » are caught, Gayatri Spivak suggested making the difference of opinion the actual place of the refusal and prevention of speech. The estrangement is therefore accomplished within this space, as a disturbance of identities and fixed speeches, spaces of power, creating conditions, which could allow the emergence of another voice.

  • Les Festivals : nouvelles formes de médiatisation de littérature

Journée d’étude organisée à Paris automne 2017. Responsables : Gisèle Sapiro ( EHESS) et Hélène Seiler (doctoral student, EHESS)

Depuis deux décennies, le terme de festival s’est répandu internationalement, pour désigner les rencontres publiques où les œuvres littéraires sont lues, commentées et discutées par des spécialistes, auteurs, critiques, éditeurs, traducteurs. Associée aux arts de la performance (théâtre, musique) et aux arts visuels, cette forme de médiatisation de la lecture s’est d’abord développée, en France, dans les genres dits de paralittérature. Le colloque a pour but d’analyser la triple fonction : culturelle, économique et politique que ces festivals remplissent. Sur le plan politique, ils sont tantôt conçus comme une forme de démocratisation et de décentralisation de l’accès à la culture, tantôt, par les militants ou intellectuels engagés, comme des lieux de dé- bat critique sur des questions de société.

  • Littérature, arts et transition démocratique dans les pays du Maghreb

Atelier organisé à la Bibliothèque nationale de Tunisie, Tunis, novembre 2017 Responsables : Pr Kamel Gaha, directeur de la Bibliothèque nationale de Tunisie et Sihem Sidaoui, Maître de conférences, Département de français, Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, Tunis


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.